darling_james-2015

DARLING, James

Depuis son arrivée à Rimouski en 2002, James Darling est devenu un acteur apprécié sur la scène culturelle de l’Est-du-Québec. Cofondateur et codirecteur artistique de Concerts aux Îles du Bic, professeur de violoncelle à l’École de musique du Bas-Saint-Laurent, violoncelliste du Quatuor St-Germain, violoncelle solo de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire, il est aussi directeur musical de l’Orchestre des jeunes du Québec maritime et professeur de la classe d’orchestre au Conservatoire de musique de Rimouski. En août 2012, il est nommé titulaire de la classe de violoncelle au Conservatoire.

James Darling est natif d’Edmonton, où il apprend le violoncelle dès l’âge de quatre ans. Après des études à Houston et à Victoria, il devient membre de l’Orchestre symphonique de Québec, et, par la suite, du réputé Nouvel Ensemble Moderne, à Montréal. Il a joué, entre autres, au sein de l’OSM, I Musici, Les Grands Ballets Canadiens, et l’Orchestre du Festival Lanaudière. Chambriste recherché, il s’est produit aux festivals d’Ottawa, de Parry Sound, du Domaine Forget, d’Orford et de Lanaudière.

Comme chef assistant de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire, il dirigeait une trentaine de concerts dans la région, autant que la production de l’Opéra-Théâtre de Rimouski (2006) et l’orchestre du Concert Gala du Concours de Musique du Canada (2006). En décembre 2007,James Darling était chef invité de l’Orchestre des jeunes de Fribourg (Suisse) et, à l’été 2009, il participait au programme de direction d’orchestre du Centre National des Arts à Ottawa, sous la tutelle de Kenneth Kiesler et de Pinchas Zukerman.

En 2012, il est devenu lauréat du Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec pour la région du Bas-Saint-Laurent. Son dévouement auprès des jeunes musiciens a été aussi reconnu cette année avec l’attribution du Prix Fernand-Lindsay, offert par l’Association des orchestres des jeunes du Québec.

À l’été 2013 il sera chef invité à Montréal pour diriger l’Orchestre métropolitain lors de deux concerts axés sur la musique viennoise.